Quelles matières grasses & huiles alimentaires choisir ?

En ce qui concerne les matières grasses à utiliser en cuisine, on n’a que l’embarras du choix : huiles alimentaires (huile de tournesol, huile d’olive, etc …), beurre, margarine, etc …

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les matières grasses sont indispensables au bon équilibre du corps humain, et en particulier pour le bon fonctionnement du cerveau, mais aussi pour lubrifier les tissus du corps, les articulations, permettre le transport du cholestérol, etc …

En revanche, sont-elles toutes bénéfiques pour la santé ? On est en droit de se poser la question, d’autant qu’un grand nombre de graisses sont absolument néfastes pour l’organisme.

Aujourd’hui, je fais pour toi le point sur les meilleures matières grasses et huiles alimentaires à incorporer dans ton alimentation.

On verra qu’il en existe des spécifiques pour la cuisson et pour l’assaisonnement. En effet, certaines huiles réservées à l’assaisonnement ne supportent pas la cuisson, dans la mesure où celle-ci peut les dénaturer et les rendre toxiques.

Les matières grasses spécial « cuisson »

1) L’huile d’olive

L’huile d’olive est vraiment l’huile de choix pour la cuisson. Si tu ne devais n’en choisir qu’une seule pour cuisiner, c’est celle-ci.

Elle est riche en oméga 9, qui sont une catégorie d’acides gras essentiels rares, que le corps ne sait pas fabriquer.

Par ailleurs, l’huile d’olive a un point de fumée très élevée, c’est-à-dire qu’on peut la chauffer jusqu’à 180°C sans aucun problème. Elle ne risque pas de se dénaturer ou de devenir toxique.

Enfin, elle est excellente pour prévenir le risque de maladies cardio-vasculaires en dissolvant les plaques de gras qui pourraient se coller aux artères et a un effet bénéfique sur le taux de bon cholestérol.

Choisis-la « bio », « vierge » et de 1ère pression à froid.

Du point de vue de l’Ayurveda, elle est bénéfique aux 3 doshas.

2) L’huile de coco

L’huile de coco est une huile saturée. On pourrait penser qu’elle est donc néfaste pour la santé, MAIS … En réalité, il n’en est rien, c’est même tout l’inverse !

En effet, l’huile de coco contient des acides gras saturés, en particulier de l’acide laurique. Mais il s’agit d’acides triglycérides à chaîne moyenne, ce qui lui permet d’être un aliment neutre en ce qui concerne le cholestérol.

L’acide laurique a la capacité de dissoudre les plaques de gras de la même façon que l’huile d’olive par exemple, ce qui fait de l’huile de coco une huile protectrice d’un point de vue cardio-vasculaire.

En outre, ces types d’acides gras sont digérés très rapidement et donc utilisés directement par l’organisme comme énergie. Ils ne sont pas stockés !

La petite astuce minceur : des chercheurs sri-lankais ont pu conclure qu’une cuillère à café d’huile de coco versée dans l’eau de cuisson du riz ferait perdre à ce dernier la moitié de ses apports caloriques. Dingue !

huiles alimentaires de coco bio planète

D’autre part, l’huile de coco est également intéressante pour les personnes atteintes de diabète. En effet, elle améliore la stabilisation des niveaux de glucose dans le sang et augmente la réactivité par rapport à l’insuline. C’est même l’une des seules huiles à pouvoir réaliser cette prouesse !

Enfin, l’acide laurique a des propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques. Ceci en fait une huile très intéressante pour les personnes souffrant de troubles digestifs ou de candidose.

Par ailleurs, l’huile de coco a elle aussi un point de fumée très élevé et supporte très bien les hautes températures.

Je dois te faire un aveu : je n’utilise qu’elle en pâtisserie en remplacement du beurre !!

Les huiles alimentaires de coco existent en version classique, avec leur bon petit goût de paradis, qui se marie à merveille avec les recettes de dessert. Mais si tu n’aimes pas trop le goût de la coco, elles existent aussi en version « désodorisées » et dans ce cas, son goût est neutre.

Tu peux aussi bien l’utiliser en pâtisserie qu’en cuisson à la poêle pour faire revenir une viande ou des légumes par exemple.

Choisis-la « bio », « vierge » et de 1ère pression à froid.

D’un point de vue ayurvédique, elle est particulièrement destinée aux Pitta, car elle est rafraîchissante. Attention pour les Vata et les Kapha en revanche !

3) Le ghee (ou beurre clarifié)

Le ghee est un beurre clarifié, c’est-à-dire qu’il ne contient ni lactose ni caséine. Parfait pour les personnes intolérantes !

Pour réaliser du ghee, on chauffe le beurre très doucement : une pellicule blanchâtre se forme à la surface de la casserole. C’est elle qui contient le lactose et la caséine. Il suffit de la récupérer et de l’ôter de la casserole.

Une fois toute l’écume retirée, il ne reste plus que la matière grasse pure, le ghee.

Le ghee fait partie des matières grasses de 1er choix en Ayurveda. Il regorge de bienfaits et est couramment utilisé comme traitement thérapeutique. Il est même possible d’en fabriquer avec des plantes ayurvédiques soignantes.

matières grasses : ghee beurre clarifié bio planète

En outre, il contient de la vitamine A et de la vitamine E.

Le ghee est très stable à la chaleur et se prête à tous les types de cuisson, même à la friture, car il résiste aux températures élevées (jusqu’à 210°C) et ne brûle pas. De quoi redécouvrir la finesse de la cuisine au beurre sans les inconvénients !

Contrairement au beurre, il se conserve hors du réfrigérateur. Il se garde très longtemps et se bonifie même avec le temps. Bon, en général, chez moi, il ne fait pas très long feu ^^.

Tu peux le fabriquer toi-même ou bien en acheter un déjà tout « fait » en magasin bio. Dans tous les cas, choisis un beurre ou un ghee d’origine biologique. Ainsi, il sera riche en oméga 3, des acides gras très bénéfiques pour le corps.

D’un point de vue ayurvédique, le ghee est bénéfique aux 3 doshas. Seul Kapha doit faire attention à ne pas en consommer de trop !

Les matières grasses spécial « assaisonnement »

1) Les huiles riches en Oméga 3 (lin, noix, colza, avocat, chanvre)

Les meilleures huiles alimentaires pour assaisonner tes plats et tes salades sont celles riches en Oméga 3.

Les Oméga 3 sont des acides gras essentiels, indispensables au bon fonctionnement du corps humain et du cerveau, et protecteurs des maladies cardio-vasculaires.

Les Oméga 3 sont nourrissants pour la peau et les cheveux.

Par ailleurs, ils ont un effet anti-inflammatoire naturel, très bénéfique pour tous types d’inflammation (acné, cystites, brûlures d’estomac …)

Or, le corps ne sait pas les fabriquer, il faut donc lui en apporter via l’alimentation.

Les huiles riches en Oméga 3 sont parfaites pour ça !

Parmi celles-ci, on trouve : l’huile de colza, de lin, de noix, de chanvre et d’avocat.

Tu peux y ajouter le vinaigre de ton choix (balsamique pour moi, Mmmm …) ou un filet de jus de citron tout simplement.

Enfin, ne les fais surtout pas chauffer ! ces huiles ne supportent pas la chaleur. Celle-ci détruirait leurs effets bénéfiques et les rendraient même toxiques !

Comme toujours, choisis les « bio », « vierge » et de 1ère pression à froid.

D’un point de vue ayurvédique, toutes ces huiles sont bénéfiques aux 3 doshas. Ceci est particulièrement vrai pour Vata qui a besoin de beaucoup de gras dans son alimentation, et pour Pitta pour lutter contre l’inflammation, qui est son point faible majeur. Attention aux quantités pour Kapha !

NB : l’huile de sésame est également une huile très bénéfique pour Vata (et pour Kapha), car elle a un effet chauffant. Tu peux ajouter un filet sur tes plats avant de les servir si tu as Vata comme dosha dominant. En revanche, elle ne conviendra pas à Pitta qui est déjà chaud. Pour Kapha, on fera très attention à la quantité !

2) L’huile d’olive

L’huile d’olive s’utilise aussi bien cru que cuite. C’est l’huile de choix du régime crétois, très réputé pour ses vertus protectrices contre les maladies cardio-vasculaires.

Tu peux l’utiliser de temps en temps, en alternance avec les autres huiles végétales.

Là encore, choisis-la « bio », « vierge » et de 1ère pression à froid.

3) Le beurre (cru)

Enfin, le beurre cru n’est pas forcément à exclure de l’alimentation, bien qu’il s’agisse d’une graisse saturé, c’est-à-dire un type de graisse réputée pour boucher les artères.

La seule règle à respecter pour qu’il soit bénéfique : choisir un beurre « bio », de qualité, si possible au lait cru, et en manger en petite quantité.

Pour ma part, j’en mange tous les matins en tartine sur mon pain sans gluten (l’équivalent d’une cuillère à soupe).

matières grasses : beurre cru bio bernard gaborit

En résumé, voici les meilleures matières grasses & huiles alimentaires :

  • Huile d’olive, huile de coco ou ghee pour la cuisson
  • Huile de colza, de lin, de noix, de chanvre, d’avocat, de sésame, d’olive et un peu de beurre cru en assaisonnement

Pour ma part, je cuisine la plupart du temps à l’huile d’olive ou avec du ghee (que je fabrique moi-même) pour les cuissons à la poêle et au four. Pour les pâtisseries, j’utilise de l’huile de coco.

En assaisonnement, c’est vinaigrette maison avec de l’huile de colza et du vinaigre balsamique, du beurre bio en tartine le matin, et un filet d’huile de sésame ou du ghee sur les plats chauds avant de servir (en tant que Vata, j’ai besoin de beaucoup de gras dans mon alimentation).

Et voilà ! Désormais, tu sais quelles graisses utiliser dans ton alimentation pour préserver ta santé …

Dans un prochain article, je te parlerai des pires huiles et matières grasses, à bannir de ton alimentation à tout jamais …

Dis-moi dans les commentaires quelles huiles et matières grasses tu as l’habitude d’utiliser …

Namasté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *